Livraison de repas post-partum vietnamiens : réconfortants & savoureux

Livraison de repas post-partum vietnamiens : réconfortants & savoureux

Chloé est vietnamienne, et habite à Bordeaux avec sa famille. Maman de 2 enfants, et issue d’une culture respectueuse du mois d’or, Chloé a à coeur de prendre soin des jeunes mamans pendant leur post-partum. Elle propose un service traiteur spécial dans son restaurant : une livraison de plats spéciaux pour bien vivre le quatrième trimestre. A la carte : des bouillons et des soupes riches en nutriments, des plats sautés, savoureux pour la gourmandise. Chloé choisi avec grand soin les ingrédients qu’elle cuisine, elle y ajoute tout son amour et sa bienveillance.


Des plats vietnamiens adaptés à la jeune maman pour son post-partum

Ce sont des plats réconfortants, riches en nutriments et ultra vitaminés, cuisinés avec amour

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Chloé, je suis vietnamienne et j’ai 33 ans (je représente la Gironde cette année, département 33 !). Je suis arrivée en France à l’âge de 5 ans j’ai toujours vécu à Bordeaux. Maman épanouie de deux enfants : d’une petite fille âgée de 7 ans et d’un petit garçon de 3 ans. Je suis empathique, aimante, bosseuse mais avec un fort caractère (et oui il faut quand même que j’ai des défauts).  Je suis très gourmande, pour moi la "bouffe" c’est la vie.

J’ai toujours baigné dans le milieu de la restauration, la plupart de ma famille ont des restaurants implantés un peu partout sur Bordeaux. Depuis l’âge de 14 ans, j’aidais mes parents les week-ends et pendant les vacances scolaires.

Donc le métier restaurateur, je connais de fond en comble. J’ai fait un BTS de management en alternance pour apprendre à développer l’activité commerciale d’une entreprise. Pour moi c’était une évidence d’avoir mon propre restaurant.

Ce projet, je voulais le faire avec mon mari. Lui aussi passionné de cuisine, d’ailleurs il a fait sa licence d’hôtellerie dans une des 10 meilleures école en Suisse. Mais avant de faire ce beau projet il était important pour moi de devenir maman.


Peux-tu nous expliquer ce que tu proposes aux jeunes mamans ? Etes vous un restaurant ou seulement un traiteur sur commande ?

Bêp Viêt est né au cours d’août 2020,  traiteur vietnamien sur mesure.

Nous proposons des plats typiques vietnamiens qui évoluent chaque jour et adaptés à tous. Nous avons une carte avec des plats fixes. Puis une carte sur mesure, c’est à dire que si vous aviez une envie d’un plat vietnamien, il faut nous le commander 24h à l’avance, on peut vous le faire.

De plus nous proposons un service repas post-partum sur mesure. Ce sont des plats réconfortants, riches en nutriments et ultra vitaminés, cuisinés avec amour. Des produits ultra-frais sélectionnés avec soin. Je cuisine au feeling, c’est à dire qu’on n’a pas de menus prédéfinis. Je m’adapte en fonction des envies et intolérances de chacune. Ce sont  généralement des bouillons, et des plats mijotés réalisés avec une cuisson base température.

Bêp Viêt, le traiteur post-partum de Clémentine Sarlat de La Matrescence

aider à faire des plats post-partum pour son amie Clémentine Sarlat, je n’ai pas hésité un moment

Comment, pourquoi avoir eu cette idée ?

Avec mon mari, nous avons toujours voulu ouvrir un restaurant, pour laisser aux clients, une touche inoubliable dès la première bouchée.

Pour moi, manger sainement et correctement pendant le mois d’or c’était inné dans les pays d’Asie, c’est  dans notre culture. Et je trouvais qu’en France, les mamans ne mangeaient pas correctement pendant le mois d’or par manque de temps, par fatigue alors que c’est le mois le plus important afin que le corps puisse  se régénérer correctement, d’autant plus quand on allaite.

Petite anecdote : quand ma cousine Olivia m’a demandé de venir aider à faire des plats post-partum pour son amie Clémentine Sarlat (Ndl : fondatrice du podcast La Matrescence), je n’ai pas hésité un moment. Pour moi c’est tellement important de s’entraider, encore plus pour une femme enceinte, afin qu’elle puisse se préparer à vivre tranquillement son mois d’or.
Et c’est grâce à elle, à ma cousine Olivia et mes amies qui m’ont motivé à proposer des plats post-partum.

Puis cela met en valeur notre culture, nos plats traditionnels (qu’elles ne trouvent nulle par ailleurs, c’est vraiment de la cuisine familiale). J’ai envie qu’elles goûtent, et qu’à la première bouchée qu’elles disent " oh la la c’est succulent pour moi et mon bébé. D’où est né Bêp Viêt !

Tu prépares de bons petits plats pour les jeunes mamans, comment cela fonctionne ?

Les futures mamans peuvent nous contacter via notre compte instagram ou par téléphone : 07 70 46 17 55

Oui oui nous n’avons toujours pas fait de site internet par choix, car on souhaite que ça reste dans l’esprit familiale, se faire connaître par bouche à oreille, plutôt que faire du marketing massif.

C’est un service que l’on propose sur mesure. On s’adapte aux envies et intolérances de la maman. Ce sont des bouillons et des plats mijotés réalisés avec une cuisson basse température.

Ces plats sont cuisinés avec amour, avec des produits ultra-frais sélectionnés avec soin. Et les plats sont compris entre 12 et 17 euros.

Un choix d’ingrédients de qualité, unique pour accompagner les mamans

je fais en fonction des légumes asiatiques qui poussent dans le jardin et chez le primeur

Peux-tu nous donner des exemples de plats que tu proposes ? Comment fais tu le choix des ingrédients ? T’adaptes-tu aux saisons ?

Pour les mamans, je propose plutôt pour les trois premières semaines des soupes, bouillons et plats mijotés avec une cuisson  lente à base température. Comme par exemple la soupe phó, c’est un plat complet qui renforce la flore intestinale, riche en fibre et offre divers vitamines et minéraux. Elle est facile à digérer grâce à la cuisson longue de 8h à 10h environ.

Ou le poulet au gingembre servi avec du riz, un peu de légumes à la vapeur, et une petite soupe. Le gingembre connu pour ses nombreuses vertus, avec des propriétés antioxydantes, stimule la lactation. Dès la quatrième semaine, j’intègre des plats sautés, comme les nouilles sautées aux légumes au wok.

Je ne sais jamais à l’avance les légumes que je vais cuisiner, je fais en fonction des légumes asiatiques qui poussent dans le jardin et chez le primeur.
Je sélectionne chaque ingrédient avec soin. Même jusqu’à la sélection de l’huile pour la cuisson je prends celles qui sont riches en oméga 3 (huile de lin, colza, noix…), qui aident à réduire le risque de la dépression, et sont essentielles pour la santé cardio-vasculaire. 

Chaque accompagnement d’une maman est unique, je sélectionne les meilleurs produits, et je cuisine avec cœur afin qu’elles puissent le ressentir dès la première bouchée.