!! ATTENTION !! Pas d'envoi MONDIAL RELAY de jeudi 18 Ă  lundi 22 juillet. Reprise des livraisons Mondial Relay : mardi 23 juillet.
Bulle de Maman
Grossesse : nos 5 astuces pour éviter les perturbateurs endocriniens

Grossesse : nos 5 astuces pour Ă©viter les perturbateurs endocriniens

PubliĂ© le ‱ mis Ă  jour le

Vous ĂȘtes enceinte ? Peut ĂȘtre pleine de joie mais aussi remplie de doutes et de questions. Il faut dire que quand on est responsable de la santĂ© d’un autre ĂȘtre humain que nous, tout notre quotidien peut ĂȘtre chamboulĂ©. C’est Ă  ce moment que la question des perturbateurs endocriniens est la plus prĂ©sente. Ces substances prĂ©sentes un peu partout peuvent perturber le dĂ©veloppement du fƓtus et on souhaite alors les Ă©loigner le plus loin possible de ce futur bĂ©bĂ©. Heureusement, il existe des gestes simples pour minimiser leur impact ! C’est ce qu’on va voir dans cet article :)

Article rédigé par notre partenaire Moom.
Bulle de maman adore cette marque de cosmĂ©tiques pour sa rigueur Ă  crĂ©er des produits totalement safe pour la femme enceinte ou la jeune maman. DĂ©couvrez vite leur huile vergeture, leur crĂšme de jour, leur gel douche et leur shampooing. On les a tous testĂ©s et approuvĂ©s !


Privilégier une alimentation saine et bio

Manger bio pour Ă©viter les pesticides

L’alimentation est l’une des principales sources d’exposition aux perturbateurs endocriniens. Pour les femmes enceintes (et pour tout le monde finalement !), il est conseillĂ© de privilĂ©gier les aliments bio, pour leur absence de pesticides et donc, de PE. Attention : mĂȘme en bio, il faut toujours penser Ă  bien nettoyer ses fruits et lĂ©gumes mais le lavage est encore plus important quand les fruits et lĂ©gumes ne sont pas bio : il permet d’éliminer les rĂ©sidus de pesticides (pas tous malheureusement mais c’est toujours mieux que rien) ! Vos fruits et lĂ©gumes ne sont pas bio : on lave minutieusement voire mĂȘme on Ă©pluche pour les plus contaminĂ©s (pomme, pomme de terre, poivron, poire, pĂȘche
). Friande de pomme de terre avec peau ? Consommez-la bio et surtout : ne la cuisez jamais pleine de terre : les pommes de terre sont Ă  frotter Ă  la brosse avant cuisson

On vous conseille aussi de rĂ©duire la consommation de gros poissons, car plus ils sont gros, plus ils sont susceptibles de contenir des mĂ©taux lourds. Vous aimez le saumon ? Pourquoi ne pas opter pour la truite bien plus petite. Le thon ? Choisissez le thon Listao, on en trouve un peu prĂȘt partout, il fait 80cm contre plusieurs mĂštres pour son copain le thon Albacore. Le must ? Les petits poissons comme la sardine ou l’anchois regorgent de bienfaits (parfois plus que les grands d’ailleurs). Et enfin, ne ruinez pas tous ces efforts en optant pour des poĂȘles en tĂ©flon (contenant des perturbateurs endocriniens) ou encore des contenants en plastique. 

Faire attention aux plastiques

Le plastique, pas si fantastique que ça ! Ceux portant les codes de recyclage 3, 6 et 7, peuvent libĂ©rer des substances comme le bisphĂ©nol A (BPA) et des phtalates. Pour limiter l’exposition, le mieux reste d’utiliser des contenants en verre ou en acier inoxydable et surtout, surtout, d’éviter de chauffer des aliments dans des contenants en plastique. Alors bye bye la lunchbox directement au micro-ondes, Ă  la place et si on manque de contenant en verre : on prĂ©fĂšre transfĂ©rer le repas dans une assiette avant de chauffer le tout. Envie de siroter une bonne tisane ? Pour faire chauffer votre eau de maniĂšre safe, mettez au placard votre bouilloire en plastique et privilĂ©giez un modĂšle en inox. Enfin, utilisez de prĂ©fĂ©rence des ustensiles en inox ou en bois plutĂŽt qu’en plastique.
DerniĂšre petite astuce : on Ă©vite aussi d’utiliser du film plastique, on l’oublie souvent mais il contient lui aussi des phtalates problĂ©matiques !

Choisir des produits de soins et cosmétiques sûrs

Les ingrédients perturbateurs endocriniens en cosmétique

Une fois qu’on est parti Ă  la chasse aux perturbateurs endocriniens dans sa cuisine, la seconde Ă©tape est de partir Ă  la chasse dans sa salle de bain
 Les ingrĂ©dients problĂ©matiques dans nos cosmĂ©tiques peuvent mettre parfois des vingtaines d’annĂ©es avant d’ĂȘtre interdits et si la lĂ©gislation ne bouge pas : boycottons les produits qui en contiennent
 Parmi les ingrĂ©dients compromettants, on retrouve par exemple : des parabens, des PEG ou encore des phtalates (souvent cachĂ©s derriĂšre l’ingrĂ©dient “parfum”).

Il faut se l’avouer : pendant la grossesse on a un milliard de choses Ă  penser et se mettre Ă  lire les listes d’ingrĂ©dients et traquer les milliers de perturbateurs endocriniens qui existent : c’est plutĂŽt (barbant) contraignant
 

Limiter les perturbateurs endocriniens dans mes cosmétiques

Voici donc 4 rĂšgles Ă  privilĂ©gier pour Ă©viter les perturbateurs endocriniens dans vos cosmĂ©tiques :


- Toujours choisir des cosmĂ©tiques labellisĂ©s bio (certifiĂ©s ecocert, cosmĂ©bio, nature & progrĂšs, natrue). Attention au greenwashing : une petite feuille avec Ă©crit “myrtille bio” ne garantit pas que votre produit est bio !


- Opter pour des cosmĂ©tiques sans parfum. Les ingrĂ©dients “parfum” ou “arĂŽme” peuvent contenir des perturbateurs endocriniens sans que ces derniers ne soient affichĂ©s dans la liste d’ingrĂ©dients. La prudence est donc de mise !


- Dùs qu’on peut, on opte pour des contenants en verre car le plastique contient des perturbateurs endocriniens qui peuvent migrer vers votre produit. Mieux vaut s’abstenir dùs qu’on peut !


- Le saviez-vous ? En cosmĂ©tique, le test OEDT est le seul test qui garantit l’absence totale de perturbateurs endocriniens. C’est le saint graal pour ĂȘtre certain que vos cosmĂ©tiques ne possĂšdent aucune activitĂ© oestrogĂ©nique ! Moom est la toute premiĂšre marque de soins compatibles grossesse et allaitement Ă  avoir rĂ©alisĂ© le test sur ses produits ! Et on trouve parmi les produits tout pour sa routine quotidienne : Shampoing, gel douche, huile de soin, crĂšme et nettoyant & dĂ©maquillant

Faire le mĂ©nage sans perturbateurs endocriniens : c’est possible

Faire soi-mĂȘme ou opter pour des produits mĂ©nagers Ă©cologiques

Les produits mĂ©nagers conventionnels contiennent souvent des substances chimiques potentiellement perturbatrices. Le top du top serait de fabriquer ses produits mĂ©nagers soi-mĂȘme, il existe de nombreuses recettes de lessives et nettoyants multi-usages faits-maison sur Internet ! Pour la lessive, voici la nĂŽtre : 100g de savon de marseille bio en paillette (ou Ă  raper soi-mĂȘme avec un Ă©conome) dans 2 litres d’eau chaude, 2 cuillĂšres Ă  soupe de bicarbonate de soude et le tour est joué ! En plus d’avoir une lessive sans substance prĂ©occupante, vous aurez la satisfaction de l’avoir rĂ©alisĂ© vous-mĂȘme, l’assurance qu’elle soit 100% safe pour la grossesse (car sans huiles essentielles, sans parfum) ET : vous aurez fait des Ă©conomies puisqu’un bidon de lessive, en plus de coĂ»ter Ă  votre santĂ©, peut aussi peser lourd sur votre porte monnaie
 De quoi faire un petit transfert de vos dĂ©penses vers une alimentation ou des cosmĂ©tiques biologiques ;). Si vous n’avez pas le courage ou l’envie de vous lancer dans un atelier DIY (on vous comprend ), vous pouvez tout Ă  fait opter pour des produits mĂ©nagers bio qui sont d’excellentes alternatives aux produits conventionnels. Il suffit alors de repĂ©rer les labels bio comme ecocert, nature & progrĂšs


Maintenir un environnement intérieur sain

La qualitĂ© de l’air intĂ©rieur est cruciale, surtout pendant la grossesse. Il est recommandĂ© d’aĂ©rer rĂ©guliĂšrement les piĂšces, si possible au petit matin. Eh oui, l’air intĂ©rieur est bien plus polluĂ© qu’on ne le pense
 Entre nos textiles, nos meubles et nos appareils mĂ©nagers, nous nous retrouvons avec des composĂ©s organiques volatiles, retardateurs de flamme et autres rĂ©jouissances dans nos narines ! Aujourd’hui, on sait que 9 françaises sur 10 respirent un air pollué : il y a donc une française sur 10 qui passe au travers ! Le pouvoir est entre vos mains ! 

Voici une astuce qui devrait plaire Ă  toutes celles qui souffrent de nausĂ©es pendant leur grossesse : iI est aussi important d’éviter les parfums d’intĂ©rieur et les bougies, qu’elles soient parfumĂ©es ou non. Pourquoi ? Parce que la flamme libĂšre dans l’atmosphĂšre des benzĂšnes (classĂ©s eux aussi comme perturbateurs endocriniens). Enfin, si vous souhaitez repeindre une piĂšce (notamment la chambre de bĂ©bé !) , choisissez des peintures Ă  faible teneur en composĂ©s organiques volatils (COV), ou, encore mieux, des peintures vĂ©gĂ©tales labellisĂ©es (Nature plus, PURE, Angle Bleu
).

Le stress aussi est un perturbateurs endocriniens

On ne va pas vous mentir : se passer Ă  100% des perturbateurs endocriniens est mission impossible et on ne peut pas tout gĂ©rer chez tout le monde tout le temps. Par ailleurs, le stress aussi est un perturbateur endocrinien : il perturbe nos hormones ! Donc on respire et on garde Ă  l’esprit qu’on ne peut pas tout faire mais que vous pouvez ĂȘtre fiĂšre de chaque petite action car chaque petit geste Ă©loigne un peu plus de vous les impacts qu’ils peuvent avoir. Alors on vous fĂ©licite dĂ©jĂ  pour toutes les choses que vous faites et que vous lisez pour protĂ©ger ce petit ĂȘtre en crĂ©ation et surtout, on en profite pour vous souhaiter la meilleure des grossesses.