3 mamans imparfaites créent Cocotte Magazine, le mag' déculpabilisant

3 mamans imparfaites créent Cocotte Magazine, le mag' déculpabilisant

Géraldine, Aurélie et Johanne sont mamans, elles sont… imparfaites ! Comment ça, des mères imparfaites ? On a le droit de le dire ? De l’écrire ? Oui, et on l’assume ! Ces 3 drôles de mamans ont créé le Mag’ parfait de la mère imparfaite, dans lequel toutes les mamans se reconnaîtront. Elles ont décidé d’aborder des sujets concernant tous les aspects de la vie d’une mère de famille, maman mais aussi femme ! Travail, enfants, couple, copines, santé, bien-être, sexualité, organisation, divertissements, combats : on déculpabilise sur tous les points. Je vous laisse découvrir l’interview de ces 3 Cocottes, bonne lecture…


A la découverte des 3 mères imparfaites, fondatrices du magazine

Bonjour les Cocotte, qui êtes vous ! Pouvez-vous vous présenter ?

Johanne a 37 ans, habite à Bourg Saint Maurice, et est maman de deux garçons de 6 et 4 ans. Mère en puissance, cette acrobate de la vie jongle avec adresse et bonheur entre son boulot qu’elle adore et sa famille qu’elle protège comme une lionne. Éprise de liberté, dopée à la bienveillance, moteur inépuisable du trio Cocottes, elle aime le beau, le drôle et le coloré.

Géraldine a 34 ans, et est maman de deux garçons de 5 ans et demi et 2 ans et demi. Électron libre à la plume aiguisée, à la verve pointue, elle en a bourlingué, parcouru et arpenté… toujours les pieds dans les nuages et le cœur bien ancré dans ses racines. Amoureuse de la vie qu’elle aime partager, de sa famille qu’elle aime choyer, c’est avec naturel qu’elle porte haut et fort l’esprit chamarré de ce trio.

Aurélie a 37 ans, habite à Bozel, et est maman d’un garçon de 5 ans et demi. Véritable mère pour l’équipe qui place en elle toute sa confiance, elle assène sans retenue ses bons mots aussi tranchants que flinguants, n’en déplaise à nos égos… Mais elle, si touchante, si humaine avec sa pompe aortique démesurée (sa réplique préférée !) reste la tête froide si rassurante de ce trio ultra-motivé !

Comment vous êtes-vous rencontrées ?

Avant la création de Cocotte Magazine, Johanne et Aurélie étaient salariées dans la même société. Géraldine était journaliste en freelance pour cette même société.

Quel est votre parcours études/professionnel à chacune ?

Johanne a obtenu une licence en communication avant d’intégrer la société dans laquelle elle a évolué comme responsable studio graphique et rédactrice jusqu’à la création de Cocottes Magazine.

GĂ©raldine a fait une Ă©cole de commerce et de journalisme pour ensuite ĂŞtre pigiste freelance.

Aurélie, titulaire d’un DUT en communication et d’une maitrise de commerce, a travaillé comme formatrice avant de rejoindre la presse comme responsable rédaction.

Une idée de magazine pour que les mamans déculpabilisent

Comment et quand est née l’idée de Cocotte Magazine ?

Cocottes c’est 3 mamans qui, en devenant mère, ont cessé de se reconnaitre dans les titres de la presse féminine actuelle. Tantôt culpabilisante, tantôt trop éloignée de leur vie quotidienne, la presse féminine ne répondait plus à leurs attentes de lectrices.

Issues du journalisme, elles ont décidé de créer un magazine à l’image de toutes les mères qui, comme elles, sont confrontées à un quotidien parfois (souvent) sous pression.

C’est en 2019 que l’idée a surgi puis fait son chemin : élaboration du projet avec l’aide de la CCI, recherche de fournisseurs, demande de devis… En juin 2020, la stratégie se dessine l’entreprise se crée et intègre ses locaux deux mois plus tard. Fin août, le premier Cocottes Magazine est lancé.

Quel est l’objectif et quels sont les sujets de Cocotte Magazine ? Qu’abordez-vous ?

Cocottes, c’est LE magazine des mamans qui prend en considération tous les aspects de la vie d’une mère de famille : la maman donc mais aussi la femme. Son quotidien, son travail, ses enfants, son couple, ses copines, sa santé, son bien-être, sa sexualité, son organisation, ses divertissements, ses combats… en s’intéressant à la vie des mamans dans sa globalité, Cocottes a pour vocation de déculpabiliser : on n’est pas parfaites et on l’assume ! On retrouve de nombreuses rubriques : psycho (femme, bébé, enfant, ado), culture, beauté, déco, mode, bien-être, santé (femme, enfant/ado), voyages… mais aussi des recettes, des idées de menu sur 8 semaines, des billets d’humeur, des interviews, des témoignages…

Où peut-on se procurer votre magazine ? Quelle est sa périodicité ?

Cocottes Magazine est en vente uniquement sur le site cocottes-magazine.fr .

Vous pouvez commander un numéro unique au prix de 3,60€ ou en abonnement annuel (6 numéros) au prix de 19,90€. Le truc en plus ? Choisissez la version papier ou la version numérique. Rendez-vous sur le site de Cocotte Magazine pour faire votre choix !


Il sort tous les 2 mois, rendez-vous pour le numéro 5 au 1er mai 2021 !

Avez-vous des idées d’évolution pour Cocotte Magazine ?

Nous espérons pouvoir passer le magazine en mensuel dans quelques temps.
Guettez également le hors-série pour les hommes que l’équipe envisage de sortir : le Coq’Hot !

Mamans et entrepreneuses : un équilibre à trouver

Quels sont les rôles de chacune ?

Toutes les trois Ă©crivent pour le magazine papier et le site internet.

A côté, Johanne s’occupe de toute la création visuelle, Géraldine de la communication et des réseaux sociaux et Aurélie de gestion administrative et comptable.

Vous êtes mamans et entrepreneures, comment vivez-vous l’équilibre vie pro/ vie perso ?

Johanne y trouve son équilibre : "Même si on ne coupe jamais, le fait de faire quelque chose dans laquelle on s’éclate permet de charger à fond les batteries pour nos moments en famille. Travailler pour soi permet beaucoup de créativité et peut-être moins de sérénité !"

Aurélie adore sa liberté : "J’apprécie de pouvoir m’organiser comme bon me semble. Même si cela implique de travailler parfois le soir et/ou le week-end. Malgré une organisation dans laquelle il faut savoir jongler, le fait de caler son temps de travail selon le temps familial apporte une liberté très appréciable"

Géraldine vit et travaille avec passion : "Forcément c’est très intense mais on aime passionnément ce que l’on fait. Cela rend la gestion de tout cela beaucoup plus facile !"