⭐ SOLDES ⭐ 10% de rĂ©duction avec le code SOLDES23 (hors abonnement) !
3 mamans imparfaites créent Cocotte Magazine, le mag' déculpabilisant

3 mamans imparfaites créent Cocotte Magazine, le mag' déculpabilisant

Publié le

GĂ©raldine, AurĂ©lie et Johanne sont mamans, elles sont
 imparfaites ! Comment ça, des mĂšres imparfaites ? On a le droit de le dire ? De l’écrire ? Oui, et on l’assume ! Ces 3 drĂŽles de mamans ont crĂ©Ă© le Mag’ parfait de la mĂšre imparfaite, dans lequel toutes les mamans se reconnaĂźtront. Elles ont dĂ©cidĂ© d’aborder des sujets concernant tous les aspects de la vie d’une mĂšre de famille, maman mais aussi femme ! Travail, enfants, couple, copines, santĂ©, bien-ĂȘtre, sexualitĂ©, organisation, divertissements, combats : on dĂ©culpabilise sur tous les points. Je vous laisse dĂ©couvrir l’interview de ces 3 Cocottes, bonne lecture



A la découverte des 3 mÚres imparfaites, fondatrices du magazine

Bonjour les Cocotte, qui ĂȘtes vous ! Pouvez-vous vous prĂ©senter ?

Johanne a 37 ans, habite Ă  Bourg Saint Maurice, et est maman de deux garçons de 6 et 4 ans. MĂšre en puissance, cette acrobate de la vie jongle avec adresse et bonheur entre son boulot qu’elle adore et sa famille qu’elle protĂšge comme une lionne. Éprise de libertĂ©, dopĂ©e Ă  la bienveillance, moteur inĂ©puisable du trio Cocottes, elle aime le beau, le drĂŽle et le colorĂ©.

GĂ©raldine a 34 ans, et est maman de deux garçons de 5 ans et demi et 2 ans et demi. Électron libre Ă  la plume aiguisĂ©e, Ă  la verve pointue, elle en a bourlinguĂ©, parcouru et arpenté  toujours les pieds dans les nuages et le cƓur bien ancrĂ© dans ses racines. Amoureuse de la vie qu’elle aime partager, de sa famille qu’elle aime choyer, c’est avec naturel qu’elle porte haut et fort l’esprit chamarrĂ© de ce trio.

AurĂ©lie a 37 ans, habite Ă  Bozel, et est maman d’un garçon de 5 ans et demi. VĂ©ritable mĂšre pour l’équipe qui place en elle toute sa confiance, elle assĂšne sans retenue ses bons mots aussi tranchants que flinguants, n’en dĂ©plaise Ă  nos Ă©gos
 Mais elle, si touchante, si humaine avec sa pompe aortique dĂ©mesurĂ©e (sa rĂ©plique prĂ©fĂ©rĂ©e !) reste la tĂȘte froide si rassurante de ce trio ultra-motivé !

Comment vous ĂȘtes-vous rencontrĂ©es ?

Avant la crĂ©ation de Cocotte Magazine, Johanne et AurĂ©lie Ă©taient salariĂ©es dans la mĂȘme sociĂ©tĂ©. GĂ©raldine Ă©tait journaliste en freelance pour cette mĂȘme sociĂ©tĂ©.

Quel est votre parcours Ă©tudes/professionnel Ă  chacune ?

Johanne a obtenu une licence en communication avant d’intĂ©grer la sociĂ©tĂ© dans laquelle elle a Ă©voluĂ© comme responsable studio graphique et rĂ©dactrice jusqu’à la crĂ©ation de Cocottes Magazine.

GĂ©raldine a fait une Ă©cole de commerce et de journalisme pour ensuite ĂȘtre pigiste freelance.

AurĂ©lie, titulaire d’un DUT en communication et d’une maitrise de commerce, a travaillĂ© comme formatrice avant de rejoindre la presse comme responsable rĂ©daction.

Une idée de magazine pour que les mamans déculpabilisent

Comment et quand est nĂ©e l’idĂ©e de Cocotte Magazine ?

Cocottes c’est 3 mamans qui, en devenant mĂšre, ont cessĂ© de se reconnaitre dans les titres de la presse fĂ©minine actuelle. TantĂŽt culpabilisante, tantĂŽt trop Ă©loignĂ©e de leur vie quotidienne, la presse fĂ©minine ne rĂ©pondait plus Ă  leurs attentes de lectrices.

Issues du journalisme, elles ont dĂ©cidĂ© de crĂ©er un magazine Ă  l’image de toutes les mĂšres qui, comme elles, sont confrontĂ©es Ă  un quotidien parfois (souvent) sous pression.

C’est en 2019 que l’idĂ©e a surgi puis fait son chemin : Ă©laboration du projet avec l’aide de la CCI, recherche de fournisseurs, demande de devis
 En juin 2020, la stratĂ©gie se dessine l’entreprise se crĂ©e et intĂšgre ses locaux deux mois plus tard. Fin aoĂ»t, le premier Cocottes Magazine est lancĂ©.

Quel est l’objectif et quels sont les sujets de Cocotte Magazine ? Qu’abordez-vous ?

Cocottes, c’est LE magazine des mamans qui prend en considĂ©ration tous les aspects de la vie d’une mĂšre de famille : la maman donc mais aussi la femme. Son quotidien, son travail, ses enfants, son couple, ses copines, sa santĂ©, son bien-ĂȘtre, sa sexualitĂ©, son organisation, ses divertissements, ses combats
 en s’intĂ©ressant Ă  la vie des mamans dans sa globalitĂ©, Cocottes a pour vocation de dĂ©culpabiliser : on n’est pas parfaites et on l’assume ! On retrouve de nombreuses rubriques : psycho (femme, bĂ©bĂ©, enfant, ado), culture, beautĂ©, dĂ©co, mode, bien-ĂȘtre, santĂ© (femme, enfant/ado), voyages
 mais aussi des recettes, des idĂ©es de menu sur 8 semaines, des billets d’humeur, des interviews, des tĂ©moignages


OĂč peut-on se procurer votre magazine ? Quelle est sa pĂ©riodicité ?

Cocottes Magazine est en vente uniquement sur le site cocottes-magazine.fr .

Vous pouvez commander un numĂ©ro unique au prix de 3,60€ ou en abonnement annuel (6 numĂ©ros) au prix de 19,90€. Le truc en plus ? Choisissez la version papier ou la version numĂ©rique. Rendez-vous sur le site de Cocotte Magazine pour faire votre choix !


Il sort tous les 2 mois, rendez-vous pour le numĂ©ro 5 au 1er mai 2021 !

Avez-vous des idĂ©es d’évolution pour Cocotte Magazine ?

Nous espérons pouvoir passer le magazine en mensuel dans quelques temps.
Guettez Ă©galement le hors-sĂ©rie pour les hommes que l’équipe envisage de sortir : le Coq’Hot !

Mamans et entrepreneuses : un Ă©quilibre Ă  trouver

Quels sont les rîles de chacune ?

Toutes les trois Ă©crivent pour le magazine papier et le site internet.

A cĂŽtĂ©, Johanne s’occupe de toute la crĂ©ation visuelle, GĂ©raldine de la communication et des rĂ©seaux sociaux et AurĂ©lie de gestion administrative et comptable.

Vous ĂȘtes mamans et entrepreneures, comment vivez-vous l’équilibre vie pro/ vie perso ?

Johanne y trouve son Ă©quilibre : "MĂȘme si on ne coupe jamais, le fait de faire quelque chose dans laquelle on s’éclate permet de charger Ă  fond les batteries pour nos moments en famille. Travailler pour soi permet beaucoup de crĂ©ativitĂ© et peut-ĂȘtre moins de sĂ©rĂ©nité !"

AurĂ©lie adore sa liberté : "J’apprĂ©cie de pouvoir m’organiser comme bon me semble. MĂȘme si cela implique de travailler parfois le soir et/ou le week-end. MalgrĂ© une organisation dans laquelle il faut savoir jongler, le fait de caler son temps de travail selon le temps familial apporte une libertĂ© trĂšs apprĂ©ciable"

GĂ©raldine vit et travaille avec passion : "ForcĂ©ment c’est trĂšs intense mais on aime passionnĂ©ment ce que l’on fait. Cela rend la gestion de tout cela beaucoup plus facile !"

MISE A JOUR DECEMBRE 2021 : Cocotte Magazine a malheureusement arrĂȘtĂ© son activitĂ©.