Elisa & Owen : 8 tentatives de péridurale avant 1 césarienne d'urgence

Elisa & Owen : 8 tentatives de péridurale avant 1 césarienne d'urgence

Elisa est enceinte. Elle est déjà maman d’un petit garçon : Owen. Tombée enceinte naturellement, ses 2 grossesses sont classiques avec quelques maux physiques mais avec beaucoup de bonheur. Après une alerte sur une macrosomie possible de son premier bébé, elle est déclenchée. Après un travail long et douloureux, elle subit 8 tentatives de péridurales. Elle est épuisée et son bébé montre des signes de faiblesse. Son coeur ralentit. Elisa subit alors une césarienne d’urgence, difficile psychologiquement. Elle découvre ensuite l’allaitement et le post-partum. Bonne lecture…


Qui es-tu ?

Ton prénom : Elisa
Ton âge actuel : 23 ans
Le prénom de ton enfant : Owen
L’âge de ton enfant : 2 ans et 2 mois + grossesse en cours

Des grossesses classiques, avec ses maux et ses joies

et même étonnée de tomber enceinte aussi rapidement

La première fois que je suis tombée enceinte c’était sous stérilet, une grossesse inattendue, puis une fausse couche suite à l’enlèvement du stérilet.
Suite à ça, nous avons voulu un enfant, qui est arrivé 2 mois après cette fausse couche. Owen. C’était une grossesse naturelle. Je n’étais pas inquiète de ne pas tomber enceinte tout de suite et même étonnée de tomber enceinte aussi rapidement. J’ai pris un RDV assez tardivement, où l’on m’a demandé de prendre de l’acide folique. 

Pour ma grossesse actuelle, nous avons essayé pendant 6 mois avec prise de vitamines (Gestarelle ) en amont. C’est aussi une grossesse naturelle, mais pour celle-ci, je m’inquiétais de ne pas tomber enceinte rapidement.

j’avais des douleurs aux seins et des gouttes de lait

Pour Owen, avant de savoir que j’étais enceinte, j’ai subi des nausée pendant 2 semaines puis j’ai réalisé un test de grossesse qui s’est révélé positif. J’ai été très étonnée et ravie mais tout de même un peu perdue. J’ai annoncé au papa directement en lui montrant le test après l’avoir fait. Pour ma famille proche, nous leur avons annoncé à l’oral. Pour le reste de la famille, également à l’oral mais plus tard. A ma responsable, je lui ai dit vers les 3 mois de grossesse. Elle était contente pour moi et me disait de prendre soin de moi. Mes collègues s’en fichaient un peu. 

Pour ma grossesse en cours, j’ai fait un test précoce avant l’arrivée de mes règles car j’avais des douleurs aux seins et des gouttes de lait. Je l’ai annoncé au papa le jour même avec une carte en faisant croire que quelqu’un allait arriver. Puis nous l’avons annoncé à nos parents. Je ne l’ai pas encore annoncé au travail, je suis en intérim.

J’ai tenté la prise de gélule au gingembre qui fonctionne plutôt bien

J’ai donc eu des nausée pendant 2 semaines pour Owen. Je n’ai rien essayé de particulier pour me soulager, à part me reposer. J’ai subi une sciatique vers 5 mois, j’ai vu le docteur qui m’a mise en arrêt. J’ai perdu du poids lors des nausées ( -4kg ) puis repris en fin de grossesse ( + 14kg ). Le papa a fait une couvade.

Pour ma grossesse actuelle, je resubis des nausées et une fatigue intense. J’ai tenté la prise de gélule au gingembre qui fonctionne plutôt bien. Actuellement je perds du poids ( -2kg ). Le papa n’a pas encore faire de couvade pour le moment. 

j’avais très envie de pamplemousse en début de grossesse puis c’est passé

Pour Owen, j’avais très envie de pamplemousse en début de grossesse puis c’est passé et j’ai eu envie de chocolat noir. J’ai fait attention à tout. 

Pour bébé 2, pour le moment j’ai envie de Kiri. Je fais attention à tout également. 

Pour Owen, j’ai fait attention à mes produits de soins et cosmétiques mais pas spécialement de bio ni de naturel. Pour bébé 2, je fais attention aussi : beaucoup plus de bio et de naturel, pas forcément made in France. Je n’ai pas arrêté d’utiliser certains produits car je consomme déjà bio et naturel. 

Accouchement difficile : déclenchement puis césarienne d’urgence

J’ai plutôt regardé beaucoup de vidéos YouTube de la Maison des Maternelles

Pour Owen, j’ai fait une préparation à l’accouchement classique. Le papa m’a accompagné à 2 séances pour les massages et aide. J’ai trouvé intéressant les explications sur l’accompagnement, mais pas sur les moments sur les respirations et le ballon. 

Je n’ai pas lu de livres en particulier. J’ai plutôt regardé beaucoup de vidéos YouTube de la Maison des Maternelles. J’ai également pris des compléments Gestarelle.

Pour ma grossesse actuelle, j’ai opté pour la préparation à l’accouchement par acupuncture, papa viendra à 1 ou 2 séances. En compléments alimentaires, je teste les EnergyNatal pour le moment. 

Pour Owen, nous avons voulus savoir le sexe. Pour bébé 2, nous gardons la surprise afin de faire une baby shower. 

j’ai pris un bain, j’ai mis de la crème, monsieur m’a rasé les jambes

Pour Owen, je n’ai jamais eu de contractions pendant la grossesse. Lors d’un rdv, on m’a dit que bébé faisait déjà 3,8kg (à 2 semaines du terme) et on m’a conseillé de faire un déclenchement car il allait continuer de grossir.

On m’a proposé de rester pour la nuit ou de rentrer chez moi et de revenir à 7h le lendemain matin. Je suis rentrée chez moi. Et j’ai pris du temps pour moi, j’ai pris un bain, j’ai mis de la crème, monsieur m’a rasé les jambes. J’ai eu beaucoup de mal à dormir. 

Les 4 premières tentatives par l’élève ont échoué, à cause de tissus osseux qui bloquaient le passage

Pour Owen le papa m’a emmené le matin à 7h. Avec ma serviette sous les fesses au cas où. Déclenchement par tampon, ouverte à 1 col effacé, que j’ai trouvé très désagréable lors de la pose. Papa est resté avec moi un bon moment puis est rentré.

J’ai perdu les eaux la nuit du mercredi a 4h du matin, sans contractions. J’ai appelé le papa pour le prévenir mais demandé de ne pas venir car ce n’était pas nécessaire. Les contractions ont commencé vers 10h. Je ne savais pas ce que c’était donc on m’a dit de voir comment j’allais gérer et si besoin selon le col on mettrait la péridurale. J’ai demandé un ballon

Le papa est venu dès que les contractions ont été plus douloureuses vers 13h pour me soutenir. On a essayé de marcher mais j’avais du mal. J’ai utilisé le ballon sous une douche chaude. Mais j’avais du mal à gérer alors j’ai demandé pour avoir la péridurale. On m’a dit que c’était bon car mon col était ouvert à 3. En salle d’accouchement, je pleurais pour les contractions et j’attendais que quelqu’un vienne car l’anesthésiste était occupé.

Le premier anesthésiste est venu avec une élève anesthésiste. Une sage femme ou AP était en face de moi pour m’aider à me courber. Les 4 premières tentatives par l’élève ont échoué, à cause de tissus osseux qui bloquaient le passage. C’était très douloureux pour moi, je pleurais sans cesse. La 5 et 6eme fois ont été réalisées par l’anesthésiste. La 6ème fois a réussi. Sauf que ça passait que du côté droit et contractions du côté gauche. A 17h toujours contractions douloureuse, col toujours ouvert que à 3.

Un autre anesthésiste m’a calmé et expliqué comment il allait faire. LA 7ème tentative a été nulle et douloureuse. A la 8ème tentative, je n’ai rien senti et j’ai ENFIN eu la péridurale. J’ai une photo des 8 trous dans le dos.

Finalement très gros bébé difficile à sortir car avait commencé à s’engager un peu dans le bassin

Par la suite on m’a demandé de me mettre sur le côté une jambe en l’air pour aider le col à s’ouvrir. Et de me mettre même à 4 pattes mais je n’ai pas réussi avec la péridurale. On m’a injecté des antibiotiques car cela faisait trop longtemps que j’avais perdu les eaux. Col ouvert maximum jusqu’à 5 et cœur du bébé qui ralentissait.

Il y avait juste le papa et moi dans la salle d’accouchement, une sage femme venait me voir de temps en temps pour me rassurer et contrôler le col. Vers 21h on m’a dit que j’aurais une césarienne en urgence suite au fait que j’appelais beaucoup à cause de la sonnerie de la machine qui disait que le coeur de mon bébé allait moins bien.

J’ai attendu en pleurs, entendant cette sonnerie régulièrement, je sonnais et on me disait qu’il n’y avait qu’un obstétricien et qu’il était déjà en césarienne en urgence. Très stressant pour moi jusqu’à 23h environ où on est venu me chercher. Papa n’a pas pu venir avec moi. J’ai demandé à une dame de rester avec moi pour discuter pendant la césarienne, elle m’a dit oui. Il y avait au moins 5 personnes dans la salle + l’anesthésiste. Ils m’ont transféré du lit sur la table, m’ont attaché les bras avec la perf d’un côté et le tensiomètre de l’autre. Finalement très gros bébé difficile à sortir car avait commencé à s’engager un peu dans le bassin.

La dame n’a pas pu rester à mes côtés car elle devait aider. Je pleurais et je priais. J’ai demandé à l’anesthésiste de me parler, il m’a "gentiment" répondu : qu’est ce que vous voulez que je vous dise… ? J’ai répondu n’importe quoi avec agacement tant que ça m’évite de pleurer. Il m’a donc parler de sa famille. Dans l’action et la précipitation quelqu’un m’a dit que mon bébé était sorti. Je n’ai pas entendu pleurer, alors j’ai demandé pourquoi il ne pleurait pas et est-ce que tout allait bien et personne ne me répondait.

Et après je me suis "endormie" où on m’a endormie, je ne sais pas

Elle a fini de me faire sortir le reste et j’ai fini par entendre un bébé pleurer au loin, j’ai demandé si c’était le mien, pas de réponse. Finalement une dame est venue me le monter 30 secondes le temps d’un bisou en me disant qu’il ne faisait pas 3,8kg mais 4,235kg. J’ai pu apercevoir mon chéri en arrière. J’ai versé une larme de joie. Puis ils sont partis et on a dû me recoudre. Et là ça a été douloureux pour moi, je leur disais que ça tirait et que ça me faisait mal.

Et après je me suis "endormie" où on m’a endormie, je ne sais pas. J’ai été placée en salle de réveil pendant au moins 2h où j’ai fait que dormir mais en même temps j’entendais tout à côté. Je sais que je dormais mais qu’on est venu me changer la protection car j’avais des selles, appuyer sur la cicatrice pour voir si tout allait bien. Je n’ai rien senti. Enfin, le retour en chambre vers 2h30 du matin. On m’a dit que si je voulais allaiter mon bébé, c’était maintenant mais je dormais encore alors ils ont demandé au papa de tenir avec moi bébé au sein car je m’endormais tout le temps. Je ne me rappelle pas du reste de la nuit.

Owen pesait donc 4,235kg pour 54cm, né à 23h45. 

L’après, le post-partum, un trimestre méconnu et pourtant si important

J’ai accepté les visites à la maternité et je n’aurais pas dû car j’étais très fatiguée

Je suis restée à la maternité, entre le déclenchement et la sortie, 6 jours. J’ai accepté les visites à la maternité et je n’aurais pas dû car j’étais très fatiguée. Ma condition c’était que personne ne prenne mon bébé à part le papa. J’ai demandé à ma mère de rester 1 semaine à la maison pour m’aider car j’avais des douleurs (cicatrice apparemment plus grande que la moyenne et plus serrée car elle a du beaucoup tirer sur les tissus). Nous n’avons pas eu de visite à la maison. Je me rappelle plus des cadeaux sauf des fraises et du comté qu’on m’a ramené à l’hôpital. 

on m’a proposé une nuit de nourrir mon bébé au biberon pour me laisser dormir

Owen a eu une légère jaunisse mais qui est passée en le mettant à la lumière comme on me l’a conseillé. Je n’ai pas eu d’appréhension particulière sauf pour le cordon. J’ai bien été entourée par l’équipe soignante qui m’a soutenue dans mon allaitement, qui était une décision prise bien à l’avance et naturel pour moi. J’ai beaucoup pleuré pendant mon séjour à la maternité, on m’a proposé une nuit de nourrir mon bébé au biberon pour me laisser dormir. J’ai accepté à contre cœur mais parce que je tenais plus. Pour les soins je me suis sentie assez préparée sûrement grâce au CAP petite enfance que j’ai fait. 

Pour mon deuxième bébé, je ferai tout différemment

Pour le post partum, pas de préparation particulière, je n’étais pas informée et je ne savais pas ce que ça concernait. J’ai suivi des cours de rééducation du périnée par contractions du périnée et respirations pendant lesquelles il fallait rentrer le ventre.

Pour mon deuxième bébé, je ferai tout différemment : préparer des repas à l’avance, demander plus d’aide pour s’occuper de la maison, demander un soutient psychologique.

Je recommande aux futures mamans de se faire entourer, et accompagner et de ne pas rester seules car ce n’est pas facile. Surtout si le papa ne se rend pas compte de la difficulté que c’est, physiquement et psychologiquement. 

J’aurais aimé être informée sur la césarienne en urgence, par exemple. 

J’ai eu une énorme fatigue, j’ai récupéré seulement plusieurs mois après. J’ai bien eu une sage femme qui est venue à la maison, c’était pratique et elle m’a bien conseillée.

mais j’ai subi la difficulté à me ré-intégrer dans l’équipe

J’ai trouvé facilement une place en crèche mais parce que j’ai demandé à mes 3 mois de grossesses. Pour moi ça a été, pour bébé un peu moins. Il lui a fallu du temps, une tétine et un t-shirt à moi mais c’est vite passé. La reprise du travail en soit, n’a pas été difficile mais j’ai subi la difficulté à me ré-intégrer dans l’équipe. J’ai fini par démissionner 1ans et demi plus tard. 

Merci Elisa pour ton expérience, tu es précieuse, prend soin d’Owen et de toi <3