Diane & Calie : métissage culturel et maternité riche en émotions

Diane & Calie : métissage culturel et maternité riche en émotions

Diane est artiste de cirque, son mari également. Elle est française, il est cubain. Ils décident d’avoir un bébé, une petite fille Calie qui naît avec un mois d’avance. Entre Cuba, l’Australie et la France, Calie apprend différentes langues, différentes cultures, un début de vie très enrichissant lui permettant de s’adapter si facilement. Découvrez leur histoire, bonne lecture…


Qui es-tu ?

Prénom : Diane
Age actuel :  33 ans
Prénom de mon enfant : Calie
Age actuel : 4 ans

Artiste de cirque, enceinte & double culture pour une grossesse simple

Je ferais mon numéro de cirque jusqu’à ce que je ne puisse plus

Je suis tombée enceinte naturellement mais j’ai laissé faire la nature, c’est à dire qu’on se disait "j’arrête la pilule et on verra". Je n’étais pas inquiète mais j’y pensais souvent quand même ! 

J’ai eu un retard de règles (enfin à peu près car je ne comptais pas!), j’ai donc fait un test de grossesse qui était positif direct ! J’étais un peu choquée en fait ! Que ça fonctionne si facilement, sans rien prévoir, sans se soucier de tout ça. 

J’ai attendu le soir pour l’annoncer à mon mari. J’ai été acheter 2 petites chaussettes et j’y ai inscrit un prénom de fille sur l’une et un prénom de garçon sur l’autre (des prénoms qu’on aimait bien), il a été tout de suite très enthousiaste ! Nous avons fait la même chose pour nos amis et famille, en France et à Cuba.

A mon travail ça ne les a pas dérangé, je leur ai dit que je ferais mon numéro de cirque jusqu’à ce que je ne puisse plus ! Les responsables sont mamans elles aussi et ont très bien compris. Quand je faisais le numéro avec mon mari il fallait que j’adapte. Je ne lançais plus le matériel pour éviter de forcer, et surtout je courrais m’allonger après. Je me suis arrêtée vers 6 mois de grossesse.

J’étais un peu stressée car c’était en pleine pandémie de Zika

J’ai eu pas mal de nausées au début puis ça s’est vite arrêté. J’avais un sirop aux plantes à boire ! Beurk ! J’ai aussi fait de l’acupuncture. Enceinte de 3 mois je suis partie à Cuba pour 2 mois, la sage femme nous ayant dit qu’il ne fallait pas s’arrêter de vivre ! J’étais un peu stressée car c’était en pleine pandémie de Zika, donc je faisais attention à ne pas me faire piquer par les moustiques. C’est là bas aussi que j’ai fait ma 1ère échographie car ma belle-mère est médecin échographe… ce ne sont pas les mêmes moyens qu’ici donc pas vu grand chose ! J’ai eu une fois une sciatique aussi vers la fin de la grossesse. Mon plus gros problème de santé ça a été les intoxications alimentaires (3 en tout!). J’ai pris une dizaine de kilos sinon et mon mari rien !

J’ai eu envie de manger des meringues en permanence

A Cuba ce qui était difficile c’est d’être loin de ses habitudes alimentaires… là bas j’ai eu envie de manger des meringues en permanence ! En France pas d’envies particulières par contre. J’étais immunisée contre la toxoplasmose donc je ne faisais pas du tout attention à la charcuterie et les fromages non plus. Pas d’alcool par contre et je ne suis pas fumeuse.

Je n’ai pas du tout fait attention à la composition de mes soins et produits de beauté mais j’ai changé de produits pour le corps car ma peau avait changée, elle était sèche.

Nos box mensuelles pour futures mamans sont à s’offrir ou à offrir !

La préparation à l’accouchement : la base

Elles étaient toutes à leur 2ème ou 3ème enfant

j’avais des compléments alimentaires, de l’homéopathie aussi, mais je ne sais plus les noms. Je me suis abonnée à Parents magazine et j’ai téléchargé des applications de suivi de grossesse aussi. 

J’ai participé aux préparations à l’accouchement au début chez une sage-femme privée mais je ne me sentais pas à l’aise car nous étions 5 femmes et elles étaient toutes à leur 2ème ou 3ème enfant. J’ai donc été à la maternité où là ça a été très bien car nous étions que 2 et des débutantes! Je n’ai malheureusement pas pu en faire beaucoup car j’étais avec mon mari en tournée et en plus j’ai accouché avec un mois d’avance ! Mon mari m’a accompagné 2 fois.

On a voulu connaître le sexe du bébé, oui ! Au niveau culturel à Cuba c’est inconcevable de ne pas savoir ou de garder la surprise aux proches. De même dès qu’on a trouvé le prénom ils ont voulu le savoir de suite !

Un accouchement précoce : 1 mois d’avance !

J’ai attrapé mon bébé pour me l’amener sur le ventre

Le vendredi je fais mon dernier rendez-vous avec le gynécologue ("nickel votre col est fermé ce n’est pas pour tout de suite" ) et l’anesthésiste. Petit hic j’ai la tension un peu haute et ce, depuis quelques semaines ("sûrement car vous êtes quelqu’un de speed ").

Le soir,  grosse intoxication alimentaire, grosses douleurs au sternum. Le samedi matin  je vais à l’hôpital et ils me gardent la journée car même si je ne vomis plus, j’ai toujours mal au sternum et ma tension ne descend pas. Pas de changement au niveau du col ni contraction donc on me renvoie chez moi mais je ne dois rien manger ! 

Dans la nuit de samedi à dimanche je perds les eaux ! On est un peu chamboulé car on est à la maison mais on doit partir le dimanche pour aller au cirque. 

On part donc à la maternité vers 2h30 sur les conseils du SAMU.

Les contractions commencent à arriver alors que je suis sur la route, nous sommes allés en voiture, on habite à 10 min de la maternité. 

Arrivée à la maternité ils me confirment que bébé arrive ! On est paumés, j’ai pas ma valise ! 

Les contractions sont de plus en plus douloureuses mais je ne fais aucun exercice qu’on a appris aux cours ! Je reste peu de temps en salle de préparation, je rentre en salle d’accouchement vers 5h, la péridurale est posée je peux enfin dormir (j’étais épuisée, ça faisait presque 48h que je n’avais pas mangé !)

Vers 10h ça commence mais je n’ai plus beaucoup d’anesthésiant dans la perfusion ! Pas le temps d’en remettre, c’était finalement parfait car j’ai pu sentir bébé arriver. Je commence par une position sur le côté mais ça ne plaît pas trop à bébé donc sur la fin j’accouche sur le dos et j’ai attrapé mon bébé pour me l’amener sur le ventre. Mon mari était là du début à la fin ! Il a coupé le cordon, a aidé la puéricultrice à faire les soins. Il y avait la sage femme avec nous et une puéricultrice donc. Elles ont été super ! Mon mari a fait du peau a peau direct aussi. Calie est née à 10h30, elle faisait 2kgs7 et 46cms avec donc 1 mois d’avance !

Retrouvez nos box cadeau de naissance pour bébé et maman : à offrir !

Une suite moins sereine, tout se passera finalement bien

On n’avait pas prévu qu’elle soit si crevette

Je suis restée 5 jours à la maternité car ma tension était toujours haute! Ai-je fais une pré éclampsie ? Peut-être… mon mari est parfois resté dormir. J’ai adoré recevoir des visites, pour les cadeaux on avait fait une liste d’envies donc on était très contents! Le cadeau qui m’a le plus plu sur le coup ce sont les pyjamas tailles naissance car on n’avait pas prévu qu’elle soit si crevette ! Le retour à la maison, on était perdu, on s’est senti un peu dépassées donc les visites je ne les appréciais pas trop ! J’étais trop fatiguée !

Je n’ai pas vraiment eu d’inquiétude à la maternité. J’ai décidé rapidement de ne pas allaiter car ça me faisait mal et je stressais que Calie ne prenne pas de poids surtout qu’elle était née avec 1 mois d’avance et que c’était un petit bébé. Je suis de nature anxieuse et j’aime bien avoir le contrôle. Assez rapidement je me suis rendue compte que l’allaitement était trop aléatoire pour moi. Mon mari m’a tout de suite soutenue même si dans sa culture ça se fait très très peu. Voire jamais. Le corps médical n’a pas du tout interféré dans notre décision. 

On n’est jamais prêt pour cette tornade

Je m’étais un peu préparée à la suite mais clairement on n’est jamais prêt pour cette tornade ! Avoir un enfant chamboule énormément. Je n’aurais rien voulu savoir de plus pour autant car clairement il faut le vivre pour le comprendre ! Je n’ai pas vraiment eu de baby blues mais de la fatigue oui. 

Pour la rééducation du périnée je l’ai faite chez une sage femme… je ne sais pas vraiment comment s’appelle la méthode ! 

La vie d’un bébé métisse avec des parents voyageurs

Calie nous fait comprendre que parfois l’une ou l’autre des langues la saoule

Aujourd’hui Calie parle seulement espagnol mais avant elle ne parlait que français. Elle zappe de l’un à l’autre selon le pays où elle se trouve. A la maison tous les 3 c’est le français qui est utilisé. Je ne dirais pas que ça s’est fait naturellement…Calie nous fait comprendre que parfois l’une ou l’autre des langues la saoule! De plus mon mari a beaucoup de mal à lui parler en espagnol aussi car dès le début c’est le français qu’on a utilisé. 

Je pense que Calie sait qu’il y a 2 langues mais elle mélange c’est sur!

Quand on est parti en Australie Calie avait 18 mois, elle ne parlait pas encore. Au final son cerveau a été entrainé à switcher entre l’espagnol, le français, l’anglais et le russe (elle avait une copine Russe!). Les 1ers mots qu’elle a dit clairement étaient merci en russe ! Et pour la petite anecdote, elle parlait le vocabulaire "chien" en Anglais car passait son temps avec 4 chiens et elle leur disait en anglais "reste ici" "attend", "assis", "bon garçon "! Et nous qui galérions à lui faire dire des mots en français ou espagnol ! Les difficultés en Australie avec Calie étaient quand elle a eu un peu plus de 2ans (les fameux 2 ans!), elle ne voulait plus rester avec nous au travail donc on a pris une jeune fille au pair. Super expérience ! 

Le retour en France pour Calie a été top, quelques mois après notre retour elle a été à l’école, qu’elle a tout de suite adoré ! L’avantage d’avoir appris à s’adapter depuis sa naissance ! 

Aujourd’hui cela fait 7 mois que Calie et son papa sont à Cuba, bloqués par la pandémie, Calie ne parle plus qu’espagnol… à leur retour le 1er aout il va falloir qu’on réapprenne à vivre tous les 3 ensemble, que j’arrive à m’intégrer dans leur duo. J’ai confiance !

Merci Diane pour ton expérience, tu es précieuse, prend soin de toi et de Calie <3