⭐ SOLDES ⭐ 10% de rĂ©duction avec le code SOLDES23 (hors abonnement) !
Don d'ovocytes : le témoignage de Marie pour comprendre cette démarche

Don d'ovocytes : le témoignage de Marie pour comprendre cette démarche

Publié le

Le don d’ovocyte est rare : 777 donneuses en France en 2018. Cette mĂȘme annĂ©e, 1137 couples ont pu recevoir un don d’ovocytes, 343 bĂ©bĂ©s sont nĂ©s. Cette dĂ©marche altruiste est mĂ©connue du grande public, pourtant cela aide de nombreux couples Ă  dĂ©marrer une grossesse et Ă  connaĂźtre la joie d’ĂȘtre parents. Pourquoi et comment donner ? Il s’agit d’une dĂ©marche forte et engagĂ©e. Marie, fondatrice du podcast pour maman "Maman bosse", tĂ©moigne de cette expĂ©rience et nous offre son ressenti. Bonne lecture



Le tĂ©moignage de Marie sur le don d’ovocytes

Bonjour Marie ! Peux-tu te prĂ©senter ?

Je m’appelle Marie, j’ai 38 ans. Je suis maman de deux enfants et j’ai lancĂ© en 2020 le podcast Maman Bosse.


Tu as entamĂ© une dĂ©marche rare : le don d’ovocytes. Comment t’es venue cette idĂ©e, pourquoi ? et quand ?

J’ai Ă©tĂ© transfusĂ©e Ă  plusieurs reprises Ă  l’issue de mon premier accouchement et j’ai toujours gardĂ© dans un coin de ma tĂȘte l’idĂ©e de donner Ă  mon tour. Ayant Ă©tĂ© transfusĂ©e, je ne pouvais plus donner mon sang, je me suis donc intĂ©ressĂ©e aux diffĂ©rents dons du vivant possibles.

Cette envie Ă©tant en lien avec mon accouchement, le don d’ovocyte m’a paru assez Ă©vident. J’ai Ă©galement Ă©tĂ© sensibilisĂ©e au sujet Ă  travers des parcours de femmes en PMA que j’ai rencontrĂ©es.

Combien de temps s’est passĂ© entre ton envie et le dĂ©but de la dĂ©marche ? As tu beaucoup rĂ©flĂ©chi ? HĂ©sité ? A qui en as tu parlé ? Ton mari t’a soutenu ?

En fait c’est un projet que j’ai mĂ»ri assez longtemps. Je lisais de temps en temps des choses sur le sujet, je me tenais informĂ©e. Je savais aussi qu’il existait un Ăąge limite pour faire ce don (37 ans). Je n’ai pas vraiment hĂ©sitĂ©, mais j’ai pris le temps de bien me documenter. J’en ai peu parlĂ© autour de moi avant et pendant cette phase de "maturation", mais par contre j’en ai parlĂ© librement pendant le processus. Il faut savoir que l’accord du conjoint est obligatoire pour entamer la dĂ©marche.

Tes enfants sont-ils au courant ? Si non, pourquoi ? Si oui, comprennent-ils ce que cela signifie ?

Je n’ai pas expliquĂ© en dĂ©tail le processus Ă  mes enfants, qui Ă©taient petits. Mais je leur en parlerai certainement dans le futur.

Comment vois-tu le fait que tu as fait don d’ovocytes et donc de ton ADN ? Penses-tu rĂ©guliĂšrement  à ces ovocytes qui sont peut-ĂȘtre devenus des enfants ? Penses-tu que tu auras envie de les rencontrer un jour ou est-ce complĂštement dĂ©connectĂ© de ta dĂ©marche ?

C’est un sujet trĂšs personnel et chaque femme doit l’apprĂ©hender Ă  sa façon. Personnellement, je n’y pense jamais.
Pour moi il y a une immense diffĂ©rence entre un ovocyte et un enfant. Etre mĂšre, c’est quelque chose de trĂšs intime, personnel et profond, bien au-delĂ  de la biologie.

Je pense surtout qu’il faut ĂȘtre trĂšs au clair sur ce point pour vivre sereinement son don. C’est d’ailleurs une question qui est abordĂ©e lors de l’entretien prĂ©alable obligatoire avec une psychologue.

Comment as tu commencĂ© les dĂ©marches ? Peux-tu expliquer concrĂštement comment ça se passe (piqĂ»res, douleurs, prĂ©paration, combien te prend-on d’ovocytes, Ă  qui servent-ils ?) ? OĂč aller ? Qui faut-il aller voir ? oĂč cela se passe-t-il ? Y-a-t-il des frais pour toi ? est-ce anonyme ?

La premiĂšre chose Ă  faire pour obtenir tous les renseignements, c’est de contacter le CECOS de sa rĂ©gion.
En amont du don, il y a des examens mĂ©dicaux qui permettent de savoir si on est Ă©ligible au don et Ă©galement d’écarter certaines pathologies gĂ©nĂ©tiques.

Ensuite, le parcours est exactement le mĂȘme que pour une FIV et s’arrĂȘte simplement Ă  la ponction. Il s’agit donc d’une stimulation avec injonction quotidienne pendant 10 Ă  15 jours, contrĂŽle Ă©chographique et prise de sang environ3 fois par semaine. La ponction est rĂ©alisĂ©e Ă  l’hĂŽpital, en anesthĂ©sie gĂ©nĂ©rale ou locale selon les Ă©tablissements et se rĂ©alise sur une journĂ©e. 

En France le don n’est pas rĂ©munĂ©rĂ©, mais il n’engendre aucun frais. C’est Ă  dire que tous les frais liĂ©s Ă  ce don sont pris en charge (frais mĂ©dicaux, transport, arrĂȘte de travail, garde d’enfants si nĂ©cessaire
). 

Penses-tu recommencer ? En as-tu le droit ? des regrets ou au contraire, trùs heureuse de l’avoir fait ?

Oui, on peut rĂ©aliser ce don plusieurs fois, mais je crois qu’il existe une limite. Je ne suis pas trĂšs informĂ©e sur ce point car ce n’est pas mon choix, j’ai rĂ©alisĂ© un seul don.

Je suis trĂšs heureuse d’avoir rĂ©alisĂ© ce don, qui est en phase avec mes valeurs et mes convictions. L’idĂ©e d’avoir peut ĂȘtre pu permettre Ă  une autre femme de devenir mĂšre, qui le dĂ©sire et qui traverse un parcours compliquĂ©, est quelque chose qui me tenait trĂšs Ă  cƓur. 

Je n’ai aucun regret car j’ai pris le temps de me renseigner, de bien poser toutes mes questions au CECOS et je crois que c’est la clĂ© pour vivre son don sereinement. 

Afin d’en savoir plus sur l’histoire de Marie, vous pouvez Ă©couter le podcast Bliss, Episode 92 : Marie, pourquoi j’ai donnĂ© mes ovocytes

Les informations clés pour tout savoir sur cette démarche

CECOS, c’est quoi ?

Il existe 31 CECOS en France. Ils sont implantĂ©s dans des CHU (centre hospitalier universitaire). Un CECOS a plusieurs missions dont 2 prioritaires :

1) aider les couples, rencontrant des problÚmes de stérilité, à fonder une famille
2) prĂ©server la fertilitĂ© d’hommes et femmes, pouvant rencontrer des problĂšmes de stĂ©rilitĂ© (cancer, traitements
)

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site de CECOS.

Qu’est-ce un ovocyte ?

L’ovocyte est la cellule reproductrice destinĂ©e Ă  ĂȘtre fĂ©condĂ©e par un spermatozoĂŻde. Lorsqu’une petite fille nĂ©e, elle a une rĂ©serve d’environ 1 million d’ovules.

Pourquoi faire un don d’ovocytes ?

Le don d’ovocyte permet Ă  des couples, qui ne peuvent pas, d’avoir un enfant. Les femmes peuvent ne pas avoir assez d’ovocytes, ou de mauvaise qualitĂ©. Si elles ont suivi un traitement lourd (cancer), cela peut Ă©galement avoir dĂ©truit la rĂ©serve. De plus, les femmes ayant une maladie grave, ne voulant pas la transmettre Ă  leur enfant peuvent Ă©galement y avoir recours.

Qui peut-ĂȘtre donneuse d’ovocytes et quelles sont les conditions ?

Toutes les femmes remplissant ces critùres :

Quelles sont les dĂ©marches pour donner ses ovules ?

Il suffit de prendre RDV dans un centre CECOS et dĂ©butera le processus dont plusieurs RDV : mĂ©decin coordinateur, gynĂ©cologue, anesthĂ©siste, gĂ©nĂ©ticien et psychologue. Il vous faudra Ă©galement rĂ©aliser des prises de sang.

L’actualitĂ© bouge pour le don d’ovocytes

La loi de bioĂ©thique d’aoĂ»t 2021 vient d’ĂȘtre modifiĂ©e. Les sites concernant le don de gamĂštes vont ĂȘtre amenĂ©s Ă  ĂȘtre modifiĂ©s. Vous pouvez Ă©galement vous rendre sur le site Don d’ovocytes pour complĂ©ter vos informations.