L'exploration émotionnelle, un concept inédit pour votre maternité

L'exploration émotionnelle, un concept inédit pour votre maternité

Claire vit au Pays-Bas. Après sa seconde maternité, elle cherche un nouvel équilibre professionnelle. Claire approfondit des formations et a l’idée d’utiliser l’écriture intuitive et la communication non violente pour créer des ateliers spécifiques pour futures et jeunes mamans. L’exploration émotionnelle permet alors de mieux appréhender ses propres réactions et ressentis, surtout durant cette période de vie surprenante. Atelier, groupe ou accompagnement individuel, Claire propose différents formats afin de pouvoir s’adapter aux différentes futures ou jeunes mamans. Partez à la découverte de ce concept inédit.


Facilitatrice d’exploration émotionnelle, inédit pour votre maternité

Partir en exploration de ce qui se passe en soi via l’écrit et le partage, pour mieux comprendre ses émotions

Qui es-tu ?

Je m’appelle Claire Schepers, j’ai la trentaine (et si je réfléchis bien, je peux dire que je vais avoir 34 ans bientôt). Je suis française et je vis aux Pays-Bas depuis 11 ans. Je suis grande, dynamique, aventurière, très souriante (mais allergique à la positivité toxique). J’aime partager, vivre, les robes qui tournent, le chocolat et aussi mes amours : mon amoureux néerlandais et mes deux enfants.

Tu es : écrivaine et facilitatrice d’exploration émotionnelle. Peux-tu nous expliquer le concept ? C’est quoi l’exploration émotionnelle ? Pourquoi avoir choisi cette voie ?

J’ai toujours écrit. Jusqu’en 2020, c’était une activité à côté de mon travail dans l’enseignement et l’entreprenariat. Mais début 2020, après une seconde maternité surprise, je ne me retrouvais plus dans l’harmonie de ma vie et j’ai décidé de quitter l’école que j’avais créée et que je dirigeais… Sans savoir vraiment pour quoi faire mais pour retrouver mon équilibre. Et puis, le COVID et son confinement sont arrivés et j’ai eu à la fois moins et plus de temps pour réfléchir à la question : moins car les enfants se sont retrouvés à la maison et plus parce que je ne pouvais de toute façon pas retrouver un travail dans ces conditions… J’en ai profité pour faire ce que j’avais trop mis de côté : une formation sur la communication non violente que je voulais approfondir et participer à des ateliers d’écriture en ligne. Je continuais par ailleurs à faire ce que je fais toujours quand j’ai besoin d’y voir plus clair sur mes émotions, mes besoins, mes envies : j’ai noirci des pages de mon carnet pour trouver quoi faire de ma vie.

Et puis, de tout ça une idée est née : utiliser l’écriture intuitive et la communication non violente pour faire des ateliers autour des émotions.

C’est là que tout a commencé… Et puis, j’ai testé, affiné, appris…

L’exploration émotionnelle, c’est donc partir en exploration de ce qui se passe en soi via l’écrit et le partage, pour mieux comprendre ses émotions, identifier ses besoins et trouver son chemin.

J’ai des outils et des clés à partager (notamment autour de ce qu’est une émotion et avec la CNV) mais j’offre avant tout l’environnement et l’accompagnement pour creuser en soi dans de bonnes conditions. Je crois qu’on a tout ce qu’il faut en soi mais que parfois, c’est très difficile de démêler sa pelote. L’exploration émotionnelle, ça aide à trouver le bout du fil pour pouvoir ensuite démêler seul-e.

Accompagnements et ateliers pour explorer ses Ă©motions de maman

on est intrigué mais on n’ose pas trop, je conseille de commencer par faire un atelier thématique

Tu proposes différents formats : ateliers, groupes, accompagnement individuel ? Quel format pour qui ? Comment conseilles-tu de choisir ?

Le concept est assez inédit et peut-être intimidant, si donc on est intrigué mais on n’ose pas trop, je conseille de commencer par faire un atelier thématique. Ils sont en plus à prix libre et conscient, pour être le plus accessible possible.

Ensuite, il y a les groupes prénatal et postnatal, là, ça répond à un besoin bien spécifique d’une période spécifique de la vie. Pendant la grossesse ou en post-partum, on ressent souvent beaucoup d’émotions et je propose simplement un espace en toute liberté (on peut venir une fois de temps en temps, toutes les semaines ou juste une fois) pour mettre des mots et partager ce que l’on ressent sans recevoir de jugements ou de conseils non sollicités.

Enfin, si on sent qu’on est généralement perdue avec ce que l’on ressent, je dirais d’aller directement sur le cycle “Que faire de mes émotions ?” ou de passer par de l’accompagnement individuel.

découvrir que ce qu’on leur a toujours présenté comme une faiblesse, les émotions, peut être un super-pouvoir

Quels ateliers proposes-tu ? Est-ce pour les futures ou jeunes mamans ? Comment fonctionnent-ils ? Pourquoi le faire ?

Je travaille majoritairement avec des mères, c’est vrai. Mais les émotions, c’est pour tout le monde et ça a un impact sur tous les pans de notre vie.

Mes ateliers thématiques vont donc être sur toutes sortes de thèmes émotionnelle (que faire de ma colère ?, comprendre mes peurs…) ou sur des thématiques (comme mon rapport au travail, ma relations à mon corps, le regard des autres)…

Sauf les ateliers spécifiquement pour les parents et les groupes pré et postnatal, toute personne est bienvenue pour faire de l’exploration émotionnelle avec moi. J’aimerais d’ailleurs beaucoup que les hommes s’intéressent plus à leurs émotions mais actuellement, je suis assez heureuse d’accompagner des femmes majoritairement. Ça va aussi dans un élan militant : je leur permet de découvrir que ce qu’on leur a toujours présenté comme une faiblesse, les émotions, peut être un super-pouvoir.

Je conseille l’exploration émotionnelle à tout le monde parce qu’on a peu appris à comprendre nos émotions. Je participe moi-même aux ateliers thématiques en faisant les exercices écrits en même temps que les participant-e-s et même en refaisant les mêmes plusieurs fois, j’avance toujours. Mais je conseillerais surtout de venir travailler avec moi les personnes qui se sentent un peu perdues dans tout ce qu’elles ressentent, qui se disent qu’elles ne savent pas trop gérer leurs émotions…

Le principe de l’exploration émotionnelle, c’est qu’on utilise l’écriture intuitive (écrire sur un sujet, dans un temps limité, avec des exercices facilitant) pour commencer à tirer un fil, une fois écrit sur le papier, on peut échanger, discuter, réfléchir pour avancer vers plus de clarté. L’écriture est simplement une aide, il n’y a pas besoin de savoir bien écrire. On écrit, on lit, on partage en toute bienveillance et liberté (on peut toujours choisir de ne pas écrire sur un exercice, de ne pas lire etc).

Ces groupes, ce sont des villages bienveillants, ça aide à se sentir moins seule sans être jugée

Quels groupes proposes-tu et pour qui ? Comment fonctionnent-ils ? Pourquoi le faire ?

En groupe pour se retrouver régulièrement, il y a donc les groupes prénatal et postnatal. Le groupe prénatal est le vendredi, le groupe postnatal le jeudi, à chaque fois de 12h30 à 13h30. L’horaire permet de prendre sa pause déjeuner en même temps si on travaille (avant ou après le congé maternité). On s’inscrit pour recevoir le rappel toutes les semaines et puis on décide si on vient le moment venu, sans avoir besoin de prévenir. Pendant l’atelier, on partage comment on se sent et on explore un sujet particulier à l’aide d’un ou deux exercices (ça peut être les peur, la naissance, le corps, la joie, l’ambivalence…). À la fin du mois, j’envoie un mail pour dire “tu as participé à tant d’ateliers, tu peux payer en fonction de ce que ça t’apporte et tes besoins”. Ces groupes, ce sont des villages bienveillants, ça aide à se sentir moins seule sans être jugée. Ça aide aussi à comprendre ce qui se passe en soi dans une période où parfois on ne comprends pas ses réactions et ce qui se passe en soi.

c’est tout sur mesure et suivant les ressentis de la personne accompagnée

Quel accompagnement individuel proposes-tu et pour qui ? Comment fonctionnent-ils ? Pourquoi le faire ?

L’accompagnement individuel, c’est du sur mesure. On peut choisir cela si on veut explorer un thème mais qu’on ne se sent pas à l’aise avec l’idée du groupe. Ou on peut vouloir faire un travail plus long sur ses émotions, notamment parce qu’on est perdu dans ce que l’on ressent ou qu’on s’interroge sur un changement.

En accompagnement individuel, j’envoie les exercices a faire à l’écrit avant et l’heure de discussions consiste à inviter à démêler les fils à partir de ce qu’on a écrit, je rebondis, je pose des questions pour faciliter l’exploration. Parfois, un rendez-vous suffit à avoir des pistes pour continuer seul-e de creuser ce qui anime, parfois on a besoin d’un suivi régulier, c’est tout sur mesure et suivant les ressentis de la personne accompagnée.

Séances en visio : que chacune puisse y accéder selon ses contraintes

La visio permet vraiment à plein de personnes de pouvoir s’offrir ce temps pour soi

Tu habites aux Pays Bas, comment fais-tu ? Les ateliers, groupes etc ont lieu par visio ?

Toute mon activité actuelle est en visio (sur la plateforme zoom). Ça permet à chacun-e de le faire de chez soi, le soir dans son lit, en nourrissant un bébé… Il y a toujours la possibilité d’arriver en retard, de partir en avance, de couper le micro, la caméra, de faire des pauses. La visio permet vraiment à plein de personnes de pouvoir s’offrir ce temps pour soi dans un quotidien où il est difficile d’avoir une activité à l’extérieur en plus du reste.

Après, à l’automne, je prépare “une fugue”, c’est à dire à un weekend pour explorer ce qui fait du bien, prendre du temps pour soi hors du temps habituel, sortir de son quotidien. J’ai trouvé un super endroit en Bourgogne où on propose aussi des massages et dans un cadre qui appelle à la promenade, le calme et la détente. J’ai hâte !

Tu as écrit des livres pour enfants, comment y es-tu venue ?

J’ai toujours écrit. Depuis que je sais tenir un stylo. J’avais déjà écrit beaucoup d’articles et même un livre sur le mariage. Mais j’ai toujours adoré la littérature jeunesse. J’ai écrit des histoires pour enfants à l’adolescence pour les lire à ma petite soeur. Je m’y suis remis grâce à mes enfants : j’ai écrit ce que je voudrais leur lire. Et bien sûr dans mes livres pour enfants, les émotions ont une belle place.

Pour contacter Claire, rendez-vous sur son site : https://www.claire-schepers.com/